Les lubrifiants sont largement utilisés dans le transport automobile et les machines motorisées, qui sont totalement dépendants de la substance pour un fonctionnement correcte. Les voitures, les bus, les camions, les motos, les bateaux, les trains, les avions, ainsi qu’un grand nombre de machines motorisées telles que les moissonneuses, les tracteurs et les tronçonneuses, conçues et adaptées à des fins très diverses, doivent faire l’objet d’une vidange d’huile moteur de temps à autre pour continuer à être utiles à leurs fins respectives.

Caractéristiques des huiles de lubrification996

La fonction première de l’huile de lubrification est de réduire la friction et l’usure entre les pièces mobiles d’un mécanisme. Ils peuvent également être utilisés pour refroidir et nettoyer des pièces, transmettre une force mécanique, sceller, isoler et protéger l’assemblage ou des composants spécifiques, et même transférer certaines caractéristiques physiques et chimiques à d’autres pièces.

Pour vous aider à en savoir plus à ce sujet, il fauter noter que les lubrifiants se présentent sous diverses formes, allant du liquide au semi-liquide, dont la viscosité et les autres caractéristiques diffèrent selon l’usage auquel ils sont destinés. Cependant, ils ont tous un point commun : ils sont constitués d’une huile lubrifiante de base comme matière première primaire, ainsi que de certains additifs qui sont ajoutés à cette huile en fonction des besoins.

Huiles lubrifiantes de base

Il existe deux types d’huiles lubrifiantes de base, qui sont classées en fonction de leur origine :

  • Huiles lubrifiantes minérales de base : elles sont produites directement à partir du raffinage du pétrole. Beaucoup moins chères que les huiles synthétiques, plus polyvalentes et plus facilement recyclables, elles constituent la meilleure option pour certains types d’application.
  • Huiles lubrifiantes de base synthétiques : elles sont produites par des réactions chimiques, à partir de produits généralement extraits du pétrole. Elles présentent les avantages suivants par rapport aux huiles de base minérales : une plus grande stabilité thermique et à l’oxydation, de meilleures propriétés à basse température et une plus faible volatilité.

Huiles de lubrification usagées

Avec le temps, les huiles perdent leurs propriétés optimales et ne sont plus adaptées à l’usage pour lequel elles ont été conçues, que ce soit dans le cadre d’une utilisation normale ou à la suite de problèmes ou d’accidents. Après son utilisation, cependant, elle devient un déchet dangereux, connu sous le nom d’huile lubrifiante usagée ou contaminée, d’où la nécessité de la récupération huile de vidange en vue d’un recyclage.

Bien qu’il soit usagé et inutile, il ne doit pas être considéré comme un déchet. Bien qu’elle soit toxique, elle peut être réutilisée, car elle contient encore environ 80 à 85 % de l’huile lubrifiante de base, qui est extraite après divers processus appelés “raffinage”.

Cette méthode est beaucoup plus économique, car elle permet d’éviter le processus d’extraction du pétrole. Mais le plus important, c’est qu’en ayant une nouvelle utilisation utile, cela permet d’évite de graves impacts sur notre santé et sur l’environnement.

Où et comment se débarrasser des huiles usagées ?

L’élimination incorrecte des huiles lubrifiantes est nuisible à l’environnement et, par conséquent, à notre santé. C’est pourquoi les organismes de protection de l’environnement et de réglementation de l’industrie du pétrole, des carburants et des sous-produits ont conclu que la meilleure destination pour ces déchets dangereux était de les collecter et de les envoyer à un raffineur, qui éliminera les contaminants de l’huile lubrifiante usagée ou contaminée et récupérera autant d’huile lubrifiante de base que possible.

Pour ce faire, ils ont systématisé et établi un ensemble de règles impliquant plusieurs parties qui agissent dans ce processus, notamment le consommateur (propriétaire de la voiture qui utilise le produit), le propriétaire de l’entreprise ou l’employé qui remplace les lubrifiants.